Venezuela : une énorme coupure d’électricité s’abat à nouveau dans le pays

La panne d’électricité du 7 au 14 mars a énormément impacté le pays. Ce dernier était dans le chaos total pendant une semaine de galère. Suite à cette situation inquiétante, le pays est à nouveau dans le noir. La coupure a commencé depuis le 25 mars 2019 dans les vastes régions de Venezuela. Selon les dires de plusieurs témoins, tout s’est arrêté à 13 h 20 dans presque tous les quartiers de Caracas, la capitale du pays. Ce gros problème touche les 21 parmi les 23 États, car la centrale qui alimente 2/3 de l’électricité a été concernée. Cette panne est peut-être due à l’instabilité conséquente de l’attaque de l’opposition. Le gouvernement pense également qu’il s’agit d’une attaque terroriste. Cet article apporte des éclaircissements sur ce qui se passe réellement dans le pays.

Le Venezuela privé d’eau et de transport

La population vit un énorme problème depuis que cet incident s’est produit. Hormis cette grande panne qui abat presque tout le pays, les habitants rencontrent des soucis plus graves. Premièrement, ils ont du mal à se déplacer à cause du manque de transports. Il est évident que le métro ne fonctionne plus et donc les individus doivent trouver une autre solution. Or, il faut avouer que seulement quelques bus travaillent, mais sont tout le temps bondés. En effet, tout le monde court pour aller d’une ville à une autre à la recherche de nourriture. Les téléphones ainsi que les réseaux ont été coupés et les feux de signalisation ne fonctionnent plus dorénavant. Certains témoins annoncent également que les bouchers, les supermarchés ou bien les pâtisseries commencent à en payer les frais. La marchandise devient pourrie sans moyen de conservation sûr. Par ailleurs, la population s’inquiète à la suite de l’absence de moyens de communication puisqu’elle ne peut plus avoir des nouvelles de ses proches. À cause de cette coupure d’électricité, les malfaiteurs en profitent. De ce fait, l’insécurité grandit de plus en plus. Il est à noter que l’approvisionnement en nourriture et en carburant ainsi que la distribution de l’eau ont été suspendus. Les écoles et les universités ont fermé leurs portes pour la sécurité des enfants ainsi que des étudiants.

La coupure d’électricité et les hôpitaux : quelles en sont les conséquences ?

L’hôpital fait partie des endroits qui ont besoin d’électricité en permanence. À part la conservation des médicaments dans un endroit frais, les souffrants en ont énormément besoin pour combattre leur maladie. Certains d’entre eux se battent même pour survivre face à une maladie dans un stade déjà très avancé. La coupure d’électricité durant ces quelques heures a déjà un impact négatif au sein de la société. Selon certains témoignages dans un hôpital des enfants, un bébé dans le soin intensif est décédé, car le chauffage n’était plus en état de marche. De plus, l’hôpital ne possède pas de générateur pour venir en aide rapidement à de nombreux cas d’urgence comme celui-ci. D’ailleurs, seulement la moitié d’un tel établissement en possède un. Le taux des morts risque de s’accroitre dans les jours à venir si la situation ne connait aucune évolution. La population est apeurée face à ce grand problème qui touche le pays. Plusieurs médias évoquent en effet cette inquiétude des Vénézuéliens pour pouvoir trouver une solution rapide à cette énorme paralysie. Voulant mettre fin à ce problème, Donald Trump a rencontré la première dame du Venezuela nommée Fabiana Rosales. Il lui a demandé de faire partir la Russie du territoire. Cependant, cette dernière insiste pour que le président des États-Unis tienne sa promesse.

Le retour à la normale : pour quand ?

La situation commence à devenir bouillonnante, car les conséquences de cette coupure s’amorcent et se font remarquer. La population s’impatiente et s’inquiète pour la suite. Il faut avouer que de nombreuses personnes profitent de la situation pour piller dans les magasins. Comme indiqué précédemment, l’insécurité commence déjà à refaire surface dans le pays. Face à tout cela, aucune information n’a été communiquée pour le retour de l’électricité. D’après quelques témoins, le problème a été dû à un incendie à la centrale de Guri dans le sud. Or, celle-ci est le principal fournisseur de l’électricité du pays. L’ampleur de cet incident n’a pas été décrite et cela laisse les habitants dans l’ignorance. Il est à noter que le pays a déjà connu ce même problème il y a plusieurs années de cela, ce qui mène le gouvernement à tirer une conclusion comme quoi ce problème fréquent est peut-être dû à un sabotage concocté par les attaques extérieures ou bien l’opposition. Depuis l’année 2017, le problème est devenu de plus en plus intense. Cependant, des observateurs de leur côté pensent que cette panne d’électricité est causée par un mauvais entretien des infrastructures et un défaut d’investissement.

Quel est le point de vue du gouvernement face à la situation ?

Suite à une semaine de coupure, le pays plonge désormais dans le noir. La situation ne semble pas s’apaiser, car la population commence à peine de se remettre de la panne du 7 mars qui a duré une semaine. Ce problème entrave toutes sortes d’activités et pénalise tous les habitants qui sont concernés. Certaines personnes témoignent d’une instabilité de courant dans le Caracas tandis que d’autres individus en province se retrouvent totalement paralysés dans le noir. Comme évoqué précédemment, le gouvernement déclare qu’il s’agit d’une « attaque contre le système de production ainsi que de la distribution de l’électricité et plus précisément contre la centrale de Guri » selon le ministre Jorge Rodriguez. Le chef de l’État, Nicolas Maduro insiste également sur le fait que « cette cyberattaque est menée depuis Houston et Chicago ». L’opposition déclare cependant que cette panne est causée par la « surcharge de certains transformateurs ». Le pays en souffre, car l’économie a été touchée puisque la production pétrolière a été mise en arrêt. Les gens attendent impatiemment le retour à la normale d’ici peu pour reprendre leur train-train de la vie.