Indonésie : Fermeture de l’île de Komodo pour la protection des dragons

L’île de Komodo se trouve dans le parc national de Komodo et elle fait partie de l’un des meilleurs attraits touristiques de l’Indonésie. Comme son nom l’indique, elle détient des espèces de varans nommées les dragons de Komodo. Ces derniers sont connus comme étant des animaux protégés, car leur nombre ne cesse de diminuer. Cet article apporte plus d’explication sur la fermeture de l’île pour la protection des dragons.

Le dragon de Komodo : une espèce rare en voie de disparition

Le dragon de Komodo est réputé comme un animal féroce et prédateur. Il mesure dans les deux à trois mètres de long avec un poids de 70 kg. Il a été découvert dans les années 1910 et il est reconnu comme le plus gros lézard au monde. Non seulement il est doté d’une grande robustesse, mais ses énormes pattes lui permettent également de nager. Les buffles, les biches ainsi que les cochons sauvages sont ses principales nourritures. Ce dragon de Komodo est un animal dangereux et agressif. En effet, il s’agit d’un carnivore à part entière et il lui arrive même de dévorer ses propres bébés. Il piège, infecte et tue sa proie avec sa salive venimeuse anticoagulante. Sa durée de vie s’étale jusqu’à 30 à 50 ans et la plupart du temps, il vit seul.

Comme indiqué précédemment, le nombre de cet animal décline chaque année. Plusieurs trafiquants sont à la recherche d’un dragon de Komodo et traquent celui-ci pour remplir leurs poches. Les autorités attrapent de nombreux malfaiteurs qui vendent la marchandise sur les réseaux sociaux avec un prix de moins de 1000 euros. Une arrestation de 5 contrebandiers a été effectuée à Surabaya et Semarang. Actuellement, ces prédateurs ne comptent plus que dans les 5700 dans les quatre îles de l’Indonésie.

La fermeture de l’île de Komodo : pour quelle date ?

L’île de Komodo fait partie des sites touristiques qui reçoivent un grand nombre de touristes tous les ans. Les chiffres peuvent atteindre les 10 000 individus, dont 95 % d’entre eux sont des étrangers. Face à cette situation très délicate, les autorités ont pris la décision de fermer l’île de Komodo en janvier 2020. Cette mesure permettra de protéger les animaux contre les différentes menaces qui les attendent. Elle aide également les dragons de Komodo à se multiplier davantage afin que leur nombre puisse augmenter considérablement. Les conditions d’habitat de ces dragons et leur préservation connaitront par ailleurs une nette amélioration grâce à cette fermeture temporaire.

Cette nouvelle loi sera appliquée pendant seulement un an. Pour qu’entre-temps, les visiteurs puissent profiter de la beauté du pays, ils peuvent faire un tour dans certaines zones ouvertes aux alentours de l’île de Komodo. Ils auront quand même une excellente vue des dragons de Komodo dans certains endroits. Le parc national de Komodo se trouve dans la province de Manggarai. Ainsi, les voyageurs peuvent rencontrer ces animaux dans les îles de Rinca et Padar.